0 Dans Lifestyle

L’exposition Karl Lagarfeld, A Visual Journey

Autoportrait, 2013, impression jet d'encre noir et blanc sur papier Fabriano © Karl Lagerfeld

Autoportrait, 2013, impression jet d’encre noir et blanc sur papier Fabriano © Karl Lagerfeld

Il est inutile de présenter de nouveau Karl Lagarfeld. Tout ce que cet homme touche se transforme en or. Directeur artistique de Chanel, Fendi et de sa propre marque, réalisateur, éditeur mais également photographe. C’est cette dernière facette que la Pinacothèque de Paris a souhaité mettre en avant pour cette exposition. Je n’ai trouvé que très peu de critiques sur cette exposition. C’est pourquoi je voulais vous donner mes impressions en 3 points:

  • Des centres d’intérêt très variés

On sent que les centres d’intérêts du créateur sont variés: architecture, paysages, Paris la nuit, portraits, littérature… On voit également que les techniques évoluent au fil des années.

La série qui met en avant le vieillissement de Dorian Grey a été l’une de mes préférée. Vous pourrez voir une version masculine et une autre féminine de ce vieillissement (merci Photoshop?).

Les 2 plus grandes installations de l’exposition sont Daphnis et Chloé et Le Voyage d’Ulysse. Daphnis et Chloé est un roman grec que Lagerfeld a illustré en photo. Si vous avez le courage vous pourrez lire un passage de l’oeuvre proposé en grand format lors de l’exposition. Personnellement je n’ai pas réussi à tout lire. Le Voyage d’Ulysse est représentée par une immense fresque. La mythologie devient fashion avec Karl !

Un portrait de Dorian Gray, 2005, impression acrylique sur toile © Karl Lagerfeld

Un portrait de Dorian Gray, 2005, impression acrylique sur toile © Karl Lagerfeld

  • Un Baptiste Giabiconni en veux-tu en voilà

Ce n’est pas un secret, Karl l’a choisi pour muse depuis très longtemps. Mais là, on se demande si c’est l’exposition de Karl ou de Baptiste (oui ce sont mes amis donc je les appelle par leurs petits noms). Je ne vais pas dire que je n’étais pas contente de voir son corps de rêve et sa gueule d’ange mais il faut savoir varier les plaisirs 🙂 . Il faut cependant avouer que ce mannequin est un vrai caméléon puisqu’on le voit dans tous les styles.

Finalement cette exposition est un peu une déception. Elle est sympa mais sans rien d’extraordinaire et elle est trop chère pour ce qu’on y voit je trouve. C’est peut être pour cette raison qu’il n’y avait pas grand monde !

Voyage d'Ulysse, 2013, impression acrylique sur toile © Karl Lagerfeld

Voyage d’Ulysse, 2013, impression acrylique sur toile © Karl Lagerfeld

  • Des photos mode magnifiques mais pas assez nombreuses

Karl signe toutes les campagnes publicitaires des marques pour lesquelles il travaille. En plus de cela il collabore très souvent avec de grands magazines de mode tels que Vogue, Harper’s Bazaar, Numéro…. Je pensais donc que la majorité de l’exposition montrerait ces clichés. Et bien malheureusement il faut attendre la fin de l’exposition pour les voir malgré un petit avant goût dans la première salle avec des photos de la petite veste noire Chanel. Toutes celles présentées sont magnifiques mais on reste vraiment sur sa fin. C’est dommage…

Kendall Jenner, Harper's Bazaar, 2015, impression acrylique sur aluminium © Karl Lagerfeld

Kendall Jenner, Harper’s Bazaar, 2015, impression acrylique sur aluminium © Karl Lagerfeld

Jusqu’au 20 mars 2016
Lieu : Pinacothèque de Paris
Tarif : 13€ ou 11€ en tarif réduit

PS: Je vous conseille de faire un tour par la boutique de la Pinacothèque à la sortie de l’exposition. C’est la paradis des livres d’art 😉

Vous devriez également aimer

Aucun commentaire

Laisser un commentaire !