La beauté est partout mais les rituels de beauté sont très différents suivant les cultures. Je voulais vous faire découvrir ces magnifiques femmes au long cou que j'ai pu rencontrer en Thailande
Beauté

Beautés du monde: femmes « au long cou » Padaung

25 janvier 2016

Je vous ai brièvement parlé des « femmes au long cou » dans mon travel guide Thailande, mais je voulais détailler un petit peu plus le sujet. Lors de la préparation de mon séjour, j’ai découvert que des femmes au long cou vivaient en Thaïlande. Je me suis donc mis en tête qu’il fallait que je les rencontre et échange avec elle 🙂 .

Cette minorité ethnique est originaire du Myanmar (ex-Birmanie). Suite aux conflits avec le régime militaire, beaucoup de ces femmes sont parties se réfugier en Thaïlande, dans des villages frontaliers. Leur statut légal n’est pas bien clair mais elles sont tolérées et acceptées en Thaïlande du fait de l’intérêt que leur portent les touristes.

Elles portent un collier en forme de spirale, en laiton enroulé autour du cou mais également des genoux. Avoir un long cou pour elles est un symbole de beauté car elles ressemblent ainsi à des cygnes. Il semblerait aussi qu’elles portaient ces anneaux autour du cou et des genoux afin de se protéger des morsures de tigres qui rodaient dans leur montagne. Chez les Padaung, le collier de cuivre et les bracelets d’argents (avant-bras et genoux) étaient des signes de prestige et de richesse.

La beauté est partout mais les rituels de beauté sont très différents suivant les cultures. Je voulais vous faire découvrir ces magnifiques femmes au long cou que j'ai pu rencontrer en Thailande La beauté est partout mais les rituels de beauté sont très différents suivant les cultures. Je voulais vous faire découvrir ces magnifiques femmes au long cou que j'ai pu rencontrer en Thailande

 

Je sais qu’il existe plusieurs débats autour de ces femmes. Tout d’abord, certains considèrent qu’il ne faut pas aller dans ces villages trop touristiques où elles sont exploitées tandis que d’autres pensent qu’il faut au contraire y aller car c’est leur seule source de revenu. Le plus simple pour moi a été de demander directement à des locaux (qui n’avaient aucun intérêt à m’envoyer dans ces villages), qui m’ont expliqué que ces femmes étaient venues à Chiang Mai afin de gagner plus d’argent et qu’elles n’étaient pas du tout exploitées. Qui a raison, qui a tort, je n’en ai aucune idée. Dans tous les cas, j’ai fait le choix d’aller voir ces femmes et d’essayer d’échanger avec elles (et ça n’a pas été évident).

Contrairement aux légendes urbaines, si leurs colliers leur sont retirés, leur cou ne s’affaisse pas. C’est sur ce point que réside un second débat. Certains considèrent qu’aller voir ces femmes les incitent à continuer leur pratique qui parait archaïque. En tout cas j’ai trouvé ces femmes absolument magnifiques et très gracieuses. On sent qu’elles veulent préserver leur tradition.

L’atmosphère dans l’endroit était vraiment particulière car on a vraiment l’impression d’être des intrus dans leur intimité. Bizarrement les femmes plus âgées étaient plus ouvertes et accueillantes que les plus jeunes. Elles n’ont pas essayé de nous revendre toute leur marchandise et ont été surprises lorsque je leur ai montré les photos que je prenais. A ma grande surprise, il n’y avait que très peu de touristes dans le village.

La beauté est partout mais les rituels de beauté sont très différents suivant les cultures. Je voulais vous faire découvrir ces magnifiques femmes au long cou que j'ai pu rencontrer en Thailande

 

J’ai été contente de voir ces femmes mais j’avoue que j’aurais préféré les voir dans leur environnement « réel ». Il va donc falloir que j’aille en Birmanie pour voir ça 🙂
Maintenant c’est à vous de faire le choix d’aller ou non dans ces villages !

Enregistrer

Enregistrer

EnregistrerEnregistrer

Aucun Commentaire

    Laisser un commentaire !